[Mots] Tentation

Un parc. Une grille. Un banc  Dur, vert et solide. Il se sent parfait. Angle droit des orteils aux genoux. Des genoux aux épaules. Son costard ajusté. Pour un peu il se briserait le cou pour planter ses yeux dans le ciel. Former un angle droit de plus. Il voudrait être carré, droit, irréprochable. Un hangar vide, une tour indifférente, un monument sans rêve. Il tient à distance son encombrant sac de travail. De l’électronique, des câbles, des vis, de la connectique. Inertes. Autours de lui, des branches noueuses, des herbes trop hautes et folles, des fleurs écorchées. Bientôt il se rebranchera. D’ici là, il devra s’être débarrassé de ce souvenir troublant, cette fille, ce sourire, cette promesse sauvage, ce don inacceptable. Il voudrait être carré, droit, irréprochable. Il n’a que trop traîné ici. Cinq minutes de retard déjà sur son programme. Il serre les mâchoires, gomme les angles, et s’en va. S’enfuit. Droit comme un i.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s