nature

[Mots] Le bois de ce village

Poutre centenaire, plancher vaillant, soutenant granges, étables et pigeonniers.

Balcon chaud, échardé, bâti de rondins maigrelets ou d’épaisses branches tordues.

Porte large et grinçante, maintenue par de grossières ferronneries sombres, ouvrant sur une église fraîche et intacte.

Bûche entassée, droite et sèche, bientôt sacrifiée aux foyers des cheminées automnales.

Bâton de marche, arraché aux limaces et fourmis, éphémère témoin de course champêtre.

Sous-bois lumineux, quadrillé de brindilles craquantes, de branches cassées, de troncs abattus, blancs et écorchés.

Verni, tanné, brûlé, poli, putréfié. Le bois de ce village. Vivant et généreux.

[Mots] Orage d’été

Echo3_by_Le_regard_ailleurs

Offrir sa peau, dès le matin, aux éléments chauds et bleutés,

Claquer le soir ses grands volets, sous les gouttes fines, les gouttes glacées,

Marcher au frais, sur sol spongieux, humer sucré, et frissonner,

Sentir la terre se relever, sertie de perles, de scarabées.

[Note : photo ‘Echo 3‘ by Le Regards Ailleurs]