[Mots] Paris nocturne

Minuit trente. Angle de la rue Riquet et Quai de la Seine. La terrasse se dépeuple. Un  joli couple flâne. Timide. Quatre bobos frottent leurs barbes de trois jours en se tapant sur l’épaule. Les grandes amitiés. Restent deux âmes attablées. Une mère, sa fille, épaule contre épaule. Un même regard, tourné vers l’asphalte, sous les lampions rouges et jaunes. Leurs mains longues et fines se réchauffent d’une tasse haute, en verre, fumante. Leurs bouches sourient, soufflent, se ferment. Les silences ne pèsent pas, ils disent. La plus jeune repose sa tête contre l’épaule de l’autre, et ferme les yeux. Geste millénaire. Soudain, un vide.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s