A la rencontre de la French Tech Japon

IMG_20150225_103400

 

Il y a quelques semaines, mon activité me menait à Tokyo – oui, je sais, lucky girl. Je tombais sur une invitation à un apéro de la French Tech Japon. Diantre.

Un mois plus tôt, je m’investissais dans un apéro de French Tech des Suds, et là, le Japon me suggérait de remettre le couvert. Adresse en main, je rejoignais le Dubliner’s Pub, au coeur de Shibuya (non, je n’avouerai pas qu’il me fallut 76 minutes pour trouver le pub en question), et lorsque j’arrivais enfin, je trouvais une quinzaine de personnes attablées autour d’une bière conversant gaiment, cartes de visite à portée de main. Chacun pitch un peu et écoute l’autre. Yann, Adèle, Louis, Pierre-Antoine. Startuper ou serial entrepreneur, féru d’innovation, empli de curiosité. Employé par des groupes français, ou japonais, universitaires, ayant fait des études au japon, ou amoureux ou amoureuse d’expatrié-e. Ils ont des parcours divers, mais ont en commun une envie de partager, d’apprendre, de créer une communauté.

 

Il ne s’agit pas ici de parler du bon vieux temps en France, mais bien de partager les opportunités qu’offrent le Japon en terme de créativité, de richesse. On entend dans les conversations joyeuses des envies de supporter la French Tech, de profiter de cette chance, d’appartenir à cet élan français – non pas contre le reste du monde, mais ensemble. Certains évoquent la chance d’avoir pu faire des études abordables en France et souhaitent que les prochaines générations en bénéficient, il s’agit donc aussi de créer de la valeur, pour maintenir un système éducatif, créateur de cerveaux. On entend aussi que la visibilité des petites structures est faible. Ces jeunes et moins jeunes innovent dans leur coin, se connaissent parfois, ont fait les mêmes écoles, et s’entraident, se refilent des bon plans. Les Chambre de Commerce, les ambassades et les grands groupes implantés au Japon et en Asie ne savent pas comment contacter et animer ce qui ferait la richesse de la French Tech, ici. C’est pour cette raison que Yann et d’autres ont décidé de donner de la visibilité à ces entrepreneurs avec un apéro. Ils se comptent, ils verront bien quoi faire par la suite. En attendant, chacun repart avec un grand sourire, heureux d’avoir pu partager un moment de convivialité et d’échange.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s