Métro

20190919_093649

Contre les vitres. Hommes sardines. Épaules déhanchées. Figées le temps d’un tunnel. Ça, là, éphémères passions numériques. L’approche. Les yeux qui se ferment. La grande respiration.

C’est le prochain. Laissez descendre laissez descendre. Geiser d’humains. Courants d’airs pressés. Tourbillons. Gare aux brindilles nonchalantes. Le grand slalom. Pelotes de vie, jamais tricotées. Manège infini. Personne ne descend.

Les escaliers. Le grand plongeon pour certains, la petite ballade pour d’autres. Dernier de cordée. En bas. Les yeux vers le sol, fixant la cohorte de talons durs, de semelles souples. J’ai faim. La rivière coule.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s