[Mots] Le bois de ce village

Poutre centenaire, plancher vaillant, soutenant granges, étables et pigeonniers.

Balcon chaud, échardé, bâti de rondins maigrelets ou d’épaisses branches tordues.

Porte large et grinçante, maintenue par de grossières ferronneries sombres, ouvrant sur une église fraîche et intacte.

Bûche entassée, droite et sèche, bientôt sacrifiée aux foyers des cheminées automnales.

Bâton de marche, arraché aux limaces et fourmis, éphémère témoin de course champêtre.

Sous-bois lumineux, quadrillé de brindilles craquantes, de branches cassées, de troncs abattus, blancs et écorchés.

Verni, tanné, brûlé, poli, putréfié. Le bois de ce village. Vivant et généreux.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s