[Communauté] Vous aimez les mots ? Vous aimerez WeLoveWords !

ImageL’écriture. Un moment où l’on se regarde droit dans les yeux et on met à plat ce que l’on a en soi, ce qui nous interroge, ce que nous ne saurons jamais résoudre, ou ce qui nous paraît acquis.

Toutes les occasions pour pratiquer les mots gagnent à être cultivées. Ecrire une lettre, démarrer une nouvelle, contribuer sur les réseaux sociaux, participer à un atelier d’écriture, tenir son journal – numérique ou papier. N’en déplaise aux adorateurs de l’objet livre et de l’encre et la plume, aux anti-numérique, les mots quels que soient leur forme ont la même valeur. Tous égaux : un texte posé sur la toile, un manuscrit resté dans un tiroir, une page glissée dans la boîte aux lettres d’un crieur de rue (d’ailleurs, les usages se jouent de nos frontières, puisque de nos jours, les crieurs de rue crient également des tweets dans les rues de Paris #jdtap).

Nous aimons les mots. Saluons toute initiative promouvant l’écriture collective ou singulière. Saluons la plateforme WeLoveWords. Cette plateforme vise à réunir les écrivains, paroliers, musiciens, poètes, ou tout individu qui souhaite partager sa production avec les autres, ainsi que les lecteurs. En théorie, la terre entière, donc. C’est un endroit idéal, ouvert 24 heures sur 24, pour proposer et pour lire des œuvres. Des petites, des grandes. On y trouve tous les genres, tous les styles. Le mot y domine largement, mais on pourra poster des photos, des musiques, des vidéos. La plateforme permet de butiner les œuvres par thème, par auteur – dont le profil est consultable, par genre, par fil chronologique. On se laisse volontiers porter par le hasard. La quantité de textes postés, de nuit, comme de jour, laisse imaginer le nombre de chambre envahies par les pensées, le plaisir de coucher sur un écran ses rimes, ses phrases ciselées, son intime ou ses rages.

Des services. We Love Words, ne se contente pas d’être un répertoire d’œuvres, WeLoveWords anime cette communauté d’auteurs en herbe ou confirmés en proposant

– des appels à collaboration: je suis un grand parolier, et je cherche un immense musicien ; auteur de théâtre avec pièce sous le bras cherche comédien, …

– des annonces d’évènements,

– un service (payant) pour protéger ses œuvres,

– des concours de nouvelles, de poème, de roman, en association avec des maisons d’édition ou des acteurs de la presse écrite (numérique ou papier).

Sur WeLoveWords, on se fait des amis aussi. Enfin … on se crée un petit salon de lecture, par affinité, on s’échange des textes, on s’interpelle à voix basse, dans une ambiance feutrée – étonnamment épargnée du bruit des commentaires inutiles. Une ambiance qui sied parfaitement à la dégustation de mots.

Une aventure. L’histoire même de WeLoveWords mériterait une ôde : développée au sein du Labo de l’édition. Une initiative lancée il y a deux ans, une aventure humaine, un projet talentueux. Parce que nous grandissons tous lorsque nous faisons l’effort de passer plus que quelques minutes à creuser une idée, la mettre en mot, oser la partager, WeLoveWords mérite toute l’attention des auteurs du petit matin et des nuits trop longues.

Note : pour les curieux, mon compte sur WeLoveWords http://www.welovewords.com/poulpita

One comment

  1. Des mots de midi ou de minuit, démon de l’écrit, Cela mérite un cdc, terme bien connu sur welovewords qui signifie coup de coeur ! et 5 coeurs…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s