#Inktober – la rétrospective

Octobre. October. Inktober. Inktober is over.

Le mois de l’encre, des dessinateurs du dimanche ou professionnels, des illustrateurs tenaces, des curieux et courageux.

Un mois de dessin quotidien, chaque jour différents, inspiré par un thème publié par @Inktober que l’on peut décider de ne pas choisir. Parce que qu’il y a moult alternatives, le monde des créatifs étant un peu rebelle et fait d’explorateurs et exploratrices passionnés, on pouvait suivre les  thèmes de Boulet qui est assez joueur avec sa pseudo liste officielle, celle de NarutoInktober, mais également plein d’autres propositions, répertoriées ici.

Inktober n’a pas de règle de bien séance, et c’est ce qui rend l’expérience fabuleuse.

La liberté. La liberté d’Inktober est grande. Pas d’orga qui cravache-relaie-communique-valorise, pas de récompense, pas de gagnant, pas de perdant, pas de cadeau. On peut le faire ou pas, le faire à moitié ou en entier (les puristes, crieront au crime), moi j’ai pris le parti de faire comme ça viendrait. C’est un truc entre soi et soi. Résultat, j’ai loupé deux jours et j’ai fini avec quelques jours de retard. J’ai triché avec des combo de thème. Mais peu importe, je l’ai fait à mon rythme de travailleuse le jour et maman le soir.

L’apprentissage. Franchement, ce qui est cool, avec Inktober, c’est de dessiner. De penser à son thème, choisir sa composition, et essayer. L’imperfection est plus qu’admise. Aaucun de mes dessins n’est juste en perspective, en ombre, en proportion, mais c’est mineur, parce que le délice, dans cette affaire de crayon noir et d’encre, c’est d’apprendre, de comprendre, d’oser, de tester son trait, son matériel, papier, stylo. Moi qui était une accro du Faber-Castell, me voici raide dingue de Micron.

Le partage. Ben oui. Un peu aussi. C’est cool de partager sur les réseaux sociaux ses œuvres, oser populariser le fait que l’on puisse passer trente minute ou une heure par jour à crayonner, et contrer le classique “j’ai pas le temps, je suis occupée, c’est impossible, j’ai pas une minute”, en papoter avec les amis irl et suivre la créativité, la poésie et l’humour des copains et copines qui se sont lancés dans #Inktober aussi.

On se retrouve pour #inktober2019 ?

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s