Je marche

Les pavés clairs, hérissés de lame de pelouse. Les façades médiévales décorées de plantes grasses. Les volets fermés.

Pas à pas, je grimpe le chemin des découvertes. Je marche. Pieds nus puisque j’ai égaré mes chaussures dans un mauvais rêve.

Pied gauche. Un cailloux brillant sous la plante. Pied droit. Une fleur sauvage entre les orteils.

La route est aussi longue que l’on voudra. Le village tourne en rond. Où que court mon regard, il trouvera une étoile à faire briller.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s