Marquet, au musée d’Art Moderne de la Ville de Paris

Quartier tour Eiffel. Le Musée d’Art Moderne, côtoie le palais de Tokyo. Albert Marquet (1875 – 1947) est à l’affiche. Une découverte, entre deux autres expositions remarquables, mais il faut bien faire un choix et promouvoir ses coups de cœur.

L’exposition commence avec quelques esquisses de personnages, à l’encre de chine, un ouvrier, un homme heureux (n’est ce point magnifique que d’appeler une œuvre de la sorte). Une série de nues, des femmes, seules ou à deux, des croquis érotiques. L’artiste sait trouver la courbe sombre juste, et nous épargne, la multiplication des traits.

marquet homme heureix

Et puis viennent les bords de mer, les scènes de ville, les bords de Seine. La lumière et les couleurs composent de magnifiques huiles et aquarelles. Marquet excelle dans les teintes lumineuses, il nous donne envie d’être là, avec lui, devant ces scènes urbaines ou de grand large. le port de hambourd, le pont de Neuilly, le port de Marseille, une plage atlantique, … Tout est pretexte à marquer le trait et rendre les oculeurs fauves.

 

Courez donc au Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris, en nocturne le jeudi !

Note : ici d’autres oeuvres de Marquet pour vous faire comprendre la lumière et la diversité des productions de ce grand homme…

Note : d’autres billets sur mes expo coup de coeur, Niki de Saint Phalle, expo Visages à Marseille, Pressionisme à la Pinacothèque, galerie des sculptures au Musée d’orsay, Les Rencontres de la Photoraphie d’Arles, …

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s